Tout le monde rêve de payer moins d’impôts pour gagner un peu d’économie. Seulement, comment s’y prendre ? Plusieurs solutions s’offrent à vous afin que vous puissiez réduire vos impôts en toute légalité.

Investir dans un bien immobilier défiscalisant

La défiscalisation immobilière est régie par des lois depuis quelques années. Ces dispositifs permettent aux investisseurs de déduire leur impôt sur leurs revenus. En effet, la loi Pinel est celle qui offre le plus davantage que ce soit pour les investisseurs que pour les particuliers.

Grâce à la loi Pinel, pour un achat de logement neuf inférieur à 300 000 euros, vous bénéficiez d’une déduction d’impôts qui peuvent aller jusqu’à 21 % en 12 ans. En effet, une possibilité d’extension jusqu’à 12 ans est possible. Cependant, cette loi fiscale n’est applicable que sur les bâtiments à basse consommation d’énergie.

Faire des travaux d’économie d’énergie

Depuis 2014, le CIDD (crédit d’impôt développement durable) fut remplacé par le CITE (crédit d’impôt pour la transition). Ce dispositif offre une réduction d’impôts dans le cas où le logement fut achevé depuis plus de 2 ans. Cela permet de déduire vos impôts réalisés sur une partie de vos dépenses de rénovation énergétiques. Ces travaux vous permettent de bénéficier jusqu’à 30 % du montant de dépense.

Financer la retraite complémentaire de vos salariés

Généralement, l’avantage c’est de proposer une rémunération plus intéressante à vos salariés, vous saurez comment les attirer et les fidéliser. Cependant, pour bénéficier d’une défiscalisation, vous devrez l’affilier avec les retraites complémentaires. Dans ce cas, les cotisations vous permettent d’augmenter le revenu de vos salariés.

Créez votre société dans une zone aidée

Placer votre entreprise dans une zone d’aide à finalité régionale vous bénéficie d’une déduction d’impôts importants. Vous serez alors récompensé de votre bonne volonté de prendre part au développement de la région.

Investir dans un FCPI

Une réduction d’impôt de 18 % s’applique si vous investissez dans un FCPI ou un FIP. Celle-ci est limitée à 2 120 euros par personne et 4 320 euros pour un couple. Vous devez obligatoirement garder vos parts pendant cinq ans à compter de la date de votre souscription.

Si vous les perdez, vous devrez rembourser la réduction d’impôt et vous perdrez l’avantage fiscal. Par contre, ces avantages sont cumulables avec ceux de la défiscalisation des FCPI.

Faire des dons

En faisant des dons à des associations à but humanitaire, vous bénéficierez d’une réduction d’impôt égale à 75 % de la somme donnée jusqu’à 530 euros et une réduction maximale de 398 euros par rapport aux versements effectués l’année dernière. Au-delà de cette limite, vous aurez encore une réduction de 20 % de revenu imposable. Les dons versés à un organisme reconnu d’utilité publique vous permettent de bénéficier d’une réduction d’impôt jusqu’à 66 %.